L'antennaire - version imprimable

Texte sur les Poissons-grenouilles sans illustrations ou des photographies

This page in English - Diese Seite in Deutsch - Esta página en español - Deze tekst in het Nederlands - Ce texte en français (avec des photographies)

Ordre des Lophiiformes: famille Antennariidae: 13 genres, 48 (53?) espèces


Caractéristiques

Le poisson-grenouille est également connu comme l'antennaire, le poisson pêcheur ou poisson-crapaud. Il est un petit poisson avec une forme globulaire, souvent petits (de 5 à 40 cm de longueur) et un corps avec une forte compression verticale. La première épine dorsale est allongée pour devenir la ligne ou tige (illicium) et se terminant par un leurre (esca). C'est un organe du dessus de la tête qui fait office de cane à pêche. Il prend une forme différente chez chaque espèce et ressemble parfois à un polychètes, un vers à tube, une crevette ou un petit poisson. En cas de perte, l'esca peut être régénéré.

La peau est recouverte des petites spinules (des petites épines - "dermal spinules" en anglais) et quelquefois des verrues. Les nageoires pectorales ont l'apparence des mains qui repose sur les rochers et les coraux. Les ouvertures branchiales sont petites et situées derrière les nageoires pectorales. La bouche s'ouvre vers le haut avec des dents palatines.

Le poisson-grenouille est classé par l'observation de la longueur de la ligne et la forme du leurre, la forme et longueur des spinules sur la peau et le nombre de rayons de la nageoire. Les couleurs ne peut être appliquée comme une caractéristique de distinguer et d'identifier une espèce de poisson grenouille, parce que on trouve certaines couleurs avec plusieurs espèces.


Habitat et répartition géographique

Les poissons grenouilles sont largement distribué dans les mers tropicales et subtropicales (sud de l'Australie) où les températures de l'eau tournent autour de 20 º C. Ils vivent benthique dans l'eau peu profonde. Ils préfères des récifs rocheux et coralliens, des bancs de sable et des herbiers marins. Il ya onze familles qui vivent en eau profonde (baudroies en eaux profondes) jusqu'a la zone bathypélagique qui se trouve entre 1 000 mètres et 4 000 mètres.


Alimentation

L'antennaire est un poisson solitaire tout en étant un prédateur très vorace. L'aspect le plus intéressant du poisson-grenouille, en dehors de son camouflage parfait, c'est la façon pour attirer ses proies. Au lieu de poursuivre une proie comme les autres poissons, les antennaires attire des proies (poissons ou des crustacés) avec leur leurre et s'attend à ce que la proie nager près de la bouche. Le poisson-grenouille a une grande bouche prognathe qui lui permet attraper le proie en un temps record (6 millisecondes - plus vite que les scorpaenidés). Ils peux avaler des proies aussi grosses qu'eux.

Certains poissons-grenouilles aussi produit un chimique attractif. Ceci est particulièrement important pour le pêcheur qui se nourrit dans la nuit, comme le Antennarius striatus. Ce poisson élargit son leurre de 35%. Les photos ci-dessous montre le mouvement du leurre d'un poisson grenouille strié que j'ai observé pendant 10 minutes.

Lorsque l'alimentation, l'antennaire élargit la bouche à 12 fois son volume normal, entourant le proie et crée une pression de succión il peux aspirer le proie à l'intérieur de la bouche. Il est le plus rapide de tous les poissons dans l'exécution de cette manœuvre: 6 millisecondes, le poisson-scorpion ou le poisson-pierre prend 15 ms. L'antennaire peux même avaler un poisson au milieu d'un banc de poissons sans que d'autres poissons remarquer sa disparition.

Comme le leurre fait d'appât il est susceptible d'être perdu ou endommagé par les morsures de proies potentielles et les prédateurs. Par conséquent, certains poissons grenouilles (comme Antennarius pauciradiatus ou Antennarius randalli) ont une ouverture formée par la membrane entre les épines deuxième et troisième pour cacher le leurre. Frogfish peut régénérer le leurre et la ligne (tige), mais doit avoir une période de jeûne jusqu'à la régénération complète.


Mimétisme agressif

Leur immobilité, les couleurs et les textures de la peau servent de déguisement au poisson-grenouille. Ils sont prédateurs en embuscade et ils sont en raison de son camouflage très difficile à trouver. D'une part l'antennaire se cache contre les prédateurs, d'autre part il imite un repas potentiel de sa proie. C'est ce qu'on appelle un mimétisme agressif.

Certains espèces ressemblent à une pierre ou des éponges tandis que d'autres imitent des corailes, des ascidies, des plantes et des oursins. Ils imitent les objects avec la couleur exacte ou chez certaines espèces avec des taches et rayures. En raison de son camouflage, le poisson grenouille est difficile à identifier. Les individus de la même espèce peux avoir des couleurs complètement différentes. Et pour le rendre plus difficile, un antennaire peut modifier de couleur en quelques jours.

Pendant longtemps, les scientifiques ont identifié les poissons-grenouilles de couleur différente comme des espèces distinctes. Les ichtyologistes modernes reconnaissent 13 genres et 48 (53?) espèce.

 


Locomotion, mouvement

En général, le poisson-grenouille ne bouge pas beaucoup mais reste sur place. Il peut nager à coups de nageoire caudale mais il possède aussi un type de propulsion à réaction. En forçant leur cadence un souffle d'eau passe à travers leurs ouvertures branchiales, qui se trouvent derrière leurs nageoires pelviennes. Les nageoires pectorales et pelviennes lui permettent de marcher comme un bipède tétrapodes.


Reproduction

Environ 8 ou 12 heures avant le frai, le poisson grenouille femelle strié (Antennarius striatus) commence à se remplir avec des oeufs. Peu de temps avant la ponte elle est tellement gonflée qu'elle peut à peine rester par terre. Elle commence à flotter (avec la queue soulevé) et est suivi par le mâle. Il pousse la femelle dans l'abdomen et à la fois ils flottent à la surface pour se reproduire. Des milliers d'œufs forment un radeau qui flotte pendant plusieurs jours avec les courants marins, les bébés sortient de ses œuf et commence un une phase larvaire pélagique et le radeau coule finalement vers le fond.

Le Lophiocharon trisignatus (Australie) ponds des grandes œufs mais pas autant que les autres espèces de poissons grenouilles. La femme tient la grappe d'oeufs attachées à la surface de son corps et les transporte jusqu'à ce qu'ils sortent de l'œuf. Un des parents de Phyllophryne scortea reste proche de garder les oeufs ils sont fixés par terre avec des longes fils. La femelle de Histiophryne cryptacanthus et Histiophryne bougainvilli forme une sorte de poche pour les oeufs avec la queue et la nageoire pectorale.


Défense

La meilleure façon d'éviter d'être mangé est d'éviter d'être vu. Toutefois, pour la défense contre les prédateurs grandes les poisson-grenouille gonflent leur corps en avalant de l'eau. Les poissons grenouilles ne sont pas toxiques. Mais pour se protéger les jeune de Antennarius maculatus et Antennarius pictus miment des espèces de ver toxiques comme les plathelminthes ou des nudibranches.



D'origine du texte, des illustrations et des photographies en allemand, traduit en français pour Teresa Zubi (S'il vous plaît excuser les erreurs!!)